Kim Sun Mi

 

Née en 1976 à Séoul, elle vit et travaille en France aujourd'hui.

Cet espace intérieur où apparaissent des silhouettes lumineuses, blanches sur blanc, est
devenu la trame de tous les tableaux de Sun Mi. Elle en colorait les perspectives.
Les œuvres de Sun Mi KIM « Variation sur fils de sang : visibilité », « Entre deux » et «
Dimensions relatives » de diverses dimensions et utilisant la poudre de marbre, du
pigments, des fils, sont des toiles ouvertes reliées à l’extérieur et reproduisent bien la
pensée de l’artiste. Deux toiles séparées qui semblent être indépendantes l’une de l’autre,
sont reliées par un fil rouge comme le sang. Le fil rouge qui forme un polygone semble
dicter la relation entre les deux toiles et revêt une signification particulière, mais cette fois,
l’artiste va accrocher le fil à l’extérieur de la toile, sur un clou quasiment invisible. Ainsi, un
autre espace polygone qui relie la toile et le mur se forme, comme s’il y avait une raison
spéciale alors que quelques minutes auparavant, ils n’avaient rien en commun. Sur la toile
et sur le mur, il y a une multitude de petits clous invisibles. A chaque fois que l’artiste
change la position du fil, un nouveau lien spatial se crée entre des entités qui jusqu’alors
n’avaient aucun rapport. Sun Mi Kim autorise les spectateurs et ses collectionneurs à
déplacer les fils. Ils peuvent ainsi participer directement à son travail et ne sont plus
cantonnés à leur seul rôle de spectateur du regard. Ils entrent dans la toile et donc, dans
l’esprit du « moi » de l’artiste.

Aujourd’hui, elle travaille cet espace blanc, pur, comme une peau sous laquelle pulse le
sang, comme une vie-paysage où le fil qui se déplace selon les lieux marque les chemins
possibles de l’existence.

 

FORMATION

1999
 Maîtrise des Beaux-Arts (4 ans)
Université de Hyup-Sung, Corée du Sud

 2002
Arts plastiques option gravure
Ecole des Beaux-Arts de Versailles, France

 2006
Master 2 d’arts plastiques
Université de Paris I Panthéon Sorbonne, France

 

EXPOSITIONS

2000
« Je sais que je ne sais pas », Galerie Gerimsi, Corée du Sud

2015
« On est jamais tout seul au monde », Galerie Lélia Mordoch, Paris, France

2007
«Sésame ouvre-toi», Galerie Crous Beaux-arts, Paris, France

2015
« Fil conducteur », Galerie Pont des arts, Séoul, Corée du sud

2016
« De dans et Dedors », La Mairie Saint Mandé, France

2017
« Fil d’infini : que la lumière soit ! », Galerie Raymond Banas, Metz, France
« Une aveuglante lumière », Musée Bernard Boesch, Le Pouligen, France